- Les pommes -

 

 

 

Bonne nouvelle:

Il est devenu maintenant possible de cultiver de bonnes pommes à couteau en haute Ardenne  et de plus sans pesticides! Même en 2012, année "sans fruits", nos variétés ont donné une récolte normale.

 

Jusqu'à présent,  seules quelques variétés de pommiers étaient capables d'y prospérer plus ou moins, donnant des pommes à cuire ou à jus de qualité laissant souvent à désirer (la "gueule de mouton" , la "belle fleur", la Collard et, à la limite, la "Jacques Lebel").  

 

 

Plusieurs nouvelles variétés de pomme à couteau bien adaptées au climat ingrat de la haute Ardenne ont été identifiées récemment dans nos essais.

 

 

 

 

 

Trois contraintes expliquent l'insuccès de la culture du pommier en haute Ardenne jusqu'à présent:

 

 

 

1. Le chancre (Nectria galligena) y fait des ravages et peu de variétés présentes en Belgique y survivent: seule la "gueule de mouton" en est indemne.

 

 

 

 

(Chancre nectrien sur tronc et branche de pommier Gala)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La "belle fleur" en est infestée, mais n'y succombe pas:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle parvient à cicatriser les plaies chancreuses sans curetage:

 

 

 

 

 

 

Pour les autres variétés, le chancre est le plus souvent mortel à court ou moyen terme:

(Reinette de Caux à droite et Gala à gauche avec plaies chancreuses curetées et mastiquées sur le tronc)

 

 

 

 

2. La tavelure (Venturia inaequalis), est bien présente dans le climat humide des Ardennes et ruine les récoltes, si les variétés cultivées n'y sont pas résistantes ou si une protection fongicide n'est pas abondamment pulvérisée.

 

La comparaison entre les performances des nouvelles variétés par rapport aux variétés connues est éloquente (Belle fleur et Jacques Lebel).

(Zero spray program - août 2009 - MANHAY, 500m d'altitude)

 

 

 

3. Les températures, à la fois le gel hivernal (jusqu'à - 30°C - record absolu) et la fraicheur estivale nécessitent des variétés rustiques et précoces.

 

 

Les travaux de création variétale visant à rassembler dans une seule variété les facteurs de résistance aux trois contraintes ci-dessus n'ont jamais été entrepris en Belgique, alors qu'ils existent séparément chez certaines variétés de pommier.

 

Ceci est compréhensible, car la haute Ardenne est une région marginale en terme de superficie et de population; y investir dans la création variétale ne fut pas une priorité, en raison de l'existence de longue date d'importants vergers fruitiers en basse et moyenne Belgique.

 

Il n'en reste pas moins que des variétés fruitières, adaptées à cette région défavorisée, constituent, outre un intérêt  évident pour les jardins particuliers, une possibilité de diversification intéressante: la production de pommes de table bio au dessus de 300 mètres d'altitude est en effet maintenant tout à fait possible.

 

Pour ce faire, nous disposons actuellement d'une dizaine de variétés de pommes de table suffisamment précoces, qui, entre autres, résistent au moins  au chancre et au gel  (-30°C et au delà). Ces résistances exceptionnelles ne leur ont toutefois pas été conférées au détriment de leurs qualités gustatives, du niveau des pommes du commerce (photos d'une récolte non traitée de trois d'entre elles):

 

Variété "Edite".

Récolte fin septembre à 500m d'altitude - conservation 5 à 6 mois - fruit de bonne taille, régulier et uniforme, oblong, rouge sur jaune, très parfumé - chair ferme, juteuse, sub-acide, bonne.  Arbre de taille moyenne, fructifie tôt et régulièrement. Résistant au chancre, à la tavelure (Vf), à l'oïdium et à la pourriture du fruit. Convient pour la culture en basse et haute tige. Multiplication interdite sans licence - COV .

 

 

Variété "Ligita".

Récolte mi-octobre à 500m - conservation 6 à 7 mois - fruit plutôt petit (comme la "Cox"), régulier et uniforme, jaune avec des bandes oranges, légèrement parfumé - chair ferme, juteuse, aromatique, bonne à très bonne. Arbre de vigueur moyenne, facile à conduire, fructifie tôt et abondamment.  Résistance  à la tavelure (Vf), au chancre et à la pourriture du fruit, tolérant à l'oïdium. Convient uniquement pour la culture en basse tige. Multiplication interdite sans licence - COV .

Cette variété est plus tardive; pour être cultivée à 500 mètres d’altitude en Belgique, elle préfèrera une bonne exposition.

 

 

Variété Candy.

Une délicieuse pomme d'août, originaire de Crimée. Récolte vers le 20 août à 500m - ne se conserve que 2 ou 3 semaines - fruit de taille moyenne, régulier et uniforme, vert jaune avec des bandes rouges pâles - chair croquante, juteuse, sucrée avec un peu d'acidité, très bonne. Arbre de vigueur moyenne, fructifiant assez tôt - récolte moyenne à bonne. Résistant au chancre et tolérant à la tavelure. Convient pour la culture en basse et haute tige.

 

 

 

En résumé, ces variétés sont évidemment très intéressantes pour le jardin d'amateur, mais certaines aussi dans les vergers de production de pommes "bio" (peut-être même également pour des vergers de "culture raisonnée", si leur évaluation se poursuit positivement).

 

Ces variétés sont commercialisés depuis l'automne 2011, en quantités limitées par la pépinière Monfort et quelques autres bonnes pépinières belges.

 

Les arboriculteurs fruitiers professionnels désirant plus d'information peuvent contacter M. Paquot.

 

Enfin, manquant encore actuellement de recul, nous ne pouvons garantir les performances de ces variétés dans les diverses zones pédoclimatiques; les essais se poursuivent.

 

 

 

 

 

Retour